Ostéopathie

Quand consulter un ostéopathe ?

Quand consulter un ostéopathe ?

Quand on va bien !!!

En théorie, on dit 1 à 2 fois par an, c’est bien ! Si aucune raison particulière (douleur, trouble du système digestif, trouble du sommeil…), ne vous pousse à prendre un rendez-vous, une à deux visites par an chez un ostéopathe, peuvent contribuer à maintenir votre état d’homéostasie*. C’est votre routine annuelle bien-être pour votre corps.

En effet, j’aime comparer le corps humain à un vase que l’on remplirait de couches de sables de couleurs différentes ; ces couches représentent toutes les contraintes de la vie (mécanique, émotionnelles). Nous avons la plupart du temps l’opportunité de digérer ces contraintes au fur et à mesures que nous les vivons. Ainsi la couche diminue en hauteur, voir disparaît même. Mais, il arrive que nous vivions plusieurs contraintes d’affilées voire de manière concomitantes (de gravité et de profondeurs différentes), et n’ayant pas le temps de  tout traiter et digérer, les couches dans notre vase s’accumulent. Ce processus demande au corps tout entier de s’adapter à ces contraintes. Alors, avant que le vase ne déborde et que notre capacité à s’adapter n’arrive à saturation et ne décompense, on peut envisager une séance d’ostéopathie pour faire redescendre le niveau de notre vase…

Quand on est sportif

Quand on est sportif, on attend de son corps une performance. Il faut voir son corps comme son coéquipier. En effet si vous prenez soin de lui, il vous emmènera à vos objectifs.

L’avantage que vous avez, en tant que sportif, c’est que vous développer une écoute de votre corps attentive et affutée. Donc dès que quelque chose ne fonctionne pas comme d’habitude, vous êtes très vite au courant.

dans la mesure du possible, ne laissez pas votre corps gérer un déséquilibre trop longtemps. Cela risquerait d’en affecter votre performance et à terme vous amener même à la blessure. Alors prenez un rendez-vous chez votre ostéopathe qui effectuera les réglages nécessaires et vous pourrez poursuivre votre activité.

Quand on est une femme enceinte

Félicitations à vous qui êtes, peut-être, en train de vivre une des plus grandes aventures de la vie ! Quand on est enceinte, on comprend à quel point le corps humain est une incroyable machine bien pensée ! Les hormones de grossesse permettent à notre corps d’accepter une « déformation » impressionnante de beaucoup de structures anatomiques. Sans les hormones, ce serait une vraie torture !

Lors des neufs mois de la grossesse, les tissus qui se modifient, pour faire de la place à votre bébé. Ils vont emmagasiner beaucoup d’informations puisque le corps de maman va changer du jour de la conception jusqu’à l’accouchement. Et, on ne le sait pas toujours, pendant les 3 mois qui suivent la naissance aussi, il y a le retour à la « norme ».

Je dis souvent aux mamans, qu’elle mettront environ 3 mois après l’accouchement pour terminer leur grossesse…

Souvent, il en résulte de ces variations anatomiques temporaires, des accumulations de tensions. Dame Nature à prévu la possibilité pour les tissus s’étirer et de se déformer, l’ostéopathe va vous accompagner pour les aider à accepter ces changements tout en leur redonnant leur fonction.

L’ostéopathie peut vous aider à mieux vivre certains maux de la grossesse comme les nausées, RGO (remontées acides), lombalgies, sciatalgies… Et par un suivit régulier, elle peut aussi vous aider à réduire les tensions accumulées dans les tissus. Dans le but d’arriver le jour de l’accouchement avec des tissus les plus disponibles possibles et opérationnels pour vivre l’effort de ce fameux jour J.

Quand on est un bébé

Bienvenue à toi bébé !

Quand on vient de vivre 9 mois au chaud, contenu dans un espace douillet, avec un métronome pour nous accompagner, les battements du cœur de maman, que l’on a ni faim, ni soif, ni sommeil car on dort à volonté, que les lumières sont tamisées, les sons sont atténués, on vit certainement au top of the pop du bonheur !

Mais un jour, alors qu’on ne nous à pas envoyé la notification, c’est l’heure. Nous avons à vivre le jour le plus fou de toute l’existence !

Notre espace qui se contracte sur nous pendant quelques heures. Il nous pousse vers un tunnel qui n’est pas bien grand, dans lequel il faut se retourner pour faire passer ses épaules. Et puis, quand on voit enfin cette lumière aveuglante, on respire ! Il y a du bruit, des odeurs, des lumières qui sont à un niveau auquel on n’avait jamais été confronté. Il va falloir s’adapter, c’est la naissance !

Parfois, cette aventure peut-être encore plus compliquée. Que ce soit parce que le travail est long, parce qu’il faut un coup de pouce instrumental (ventouse, forceps), ou parce que que il faut pratiquer une césarienne. Toutes ces aventures des plus simples aux plus compliquées constituent un stress qu’il faut gérer. Mais vous les bébés, vous possédez une force incroyable  qui vous fait encaisser ces choses-là de façon admirable !

            L’ostéopathie, peut vous aider, vous les bébés, à digérer cette arrivée ! Ainsi que travailler sur les tensions, dysfonctions qui pourrait être déjà présentes. Le premier rendez-vous peut avoir lieu dès la naissance. L’intérêt est de te permettre d’être le plus libre possible dans ta structure. Pour que tu puisses assouvir ta curiosité naturelle, ta soif d’apprendre et d’expérimenter. En effet, lors de ta première année de vie, il va se jouer tellement de choses sur le plan cognitif*, et développement moteur qu’il vaut mieux être accompagner

            Il faut trouver un ostéopathe en qui maman et papa ont toute confiance. Idéalement qui ai même fait une formation spécifique pour la femme enceinte et le nourrisson. La séance peut être impressionnante pour les adultes, mais c’est la plupart du temps très bénéfique pour toi et ton développement psycho-moteur…

Quand vous avez mal ! Évidemment…

            Le mal de dos est le premier motif de consultation auquel on pense. En réalité toutes les douleurs du système musculo-squelettique sont des motifs pour consulter un ostéopathe.

            La douleur est un signal d’alarme que le corps met en place pour prévenir que quelque chose ne va pas. Même si on apprend à prendre sur soi, il est bon de rester connecté à son ressenti. Quand quelque chose cloche, on le sait. Pour moi, il vaut mieux s’en préoccuper. Afin de s’éviter de dépenser de l’énergie à s’adapter. Et pour rectifier une situation qui pourrait peut-être s’aggraver ou se pérenniser.

            Vous pouvez consulter un ostéopathe…

Si vous vivez une douleur aiguë ou chronique. Qu’elle soit connue ou nouvelle.

Quand les médicaments ou les remèdes classiques ne font pas ou peu d’effet sur les symptômes douloureux.

Dès lors que vous ressentez un inconfort ou un déséquilibre qui impact votre quotidien.

Lorsque les émotions ont un impact sur votre confort dans votre corps (stress, changement de situation, angoisses peuvent entrainer des troubles d’ordre psychosomatiques).

Situations exceptionnelles (hospitalisation, immobilisation médicale, opération chirurgicale, accouchement…)

Évènements ponctuels chargés d’émotion et de mécanique en même temps (déménagement, mariage, naissances…)

En Bref et à retenir,

L’ostéopathie peut vous accompagner dans toutes les étapes de la vie et dans beaucoup de situations spécifiques. Mais elle peut aussi vous accompagner quand tout va bien, en préventif !

Voyez votre corps comme votre coéquipier. On a un certain nombre d’années à passer ensemble et plus on le connaît, plus on en prend soin, plus vous irez loin ensemble et en harmonie.

Bref, si vous êtes à l’écoute de vos besoins, vous saurez quand il est nécessaire d’aller chez un ostéopathe. Faites vous confiance !

            Dans mes prochains articles, on décrira quelques situations ci-dessus plus en détail. Alors si cet article vous a plu, restez connectés à mon ostéo & moi, pour continuer à me lire !

            Prenez soin de vous…

Audrey BERNELIN, Ostéopathe.

* Homéostasie : Processus de régulation par lequel l’organisme maintient son fonctionnement dans un état d’équilibre physiologique, c’est à dire que l’organisme fonctionne de manière normale et optimale.

*Cognitif : processus qui amène à la connaissance (en passant par l’ensemble des processus cérébraux comme l’apprentissage, la mémoire, l’intelligence, la logique…)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *